Philosophie du voyage

    1969, première année du voyage. Les quelques organisateurs de cette première expédition étaient loin de s’imaginer qu’elle serait renouvelée chaque année, malgré l’investissement et la fatigue que ce type d’expérience entraîne.

    A quelles motivations ont répondu les innombrables éducateurs et enseignants qui ont repris le flambeau de cette organisation ? Certains les soupçonnent de masochisme, mais c’est alors qu’ils ne perçoivent pas la passion que l’on peut ressentir pour un pays comme l’Italie et la richesse des relations humaines dans ce type d’aventure.

Le choix de l’Italie.

    Aucun pays ne renferme plus de diversité dans l’offre culturelle que l’Italie. Toutes les civilisations qui ont forgé notre pensée s’y retrouvent et comme couronnement des humanités, que pouvons-nous proposer de mieux que les temples grecs de Paestum, la ville romaine de Pompéi, la renaissance florentine, les valeurs chrétiennes avec la ville d’Assise et la dolce vita de Rome ?

    Quelle diversité aussi dans les mentalités ! L’Italie du Nord riche et industrialisée, proche par certains aspects de l’Allemagne est radicalement différente de celle du Sud souvent pauvre et sans emploi, mais tellement chaleureuse et si proche de l’Afrique.

    A cela s’ajoute le dépaysement de cette langue chantante et -pourquoi ne pas l’avouer ?- de la cuisine italienne.

Le voyage de tous.

    Dès le départ, nous avons voulu que personne ne soit écarté du voyage pour des raisons financières et nous avons trouvé chaque année les moyens d’alimenter un fonds social qui a suffi à atteindre cet objectif.

    Par ailleurs, élèves et organisateurs s’investissent dans toute une série de tâches avant, pendant et même après le voyage en vue de rendre l’aventure plus agréable pour chacun. A titre d’exemples, certains prennent en charge la préparation des pique-niques, d’autres, peut-être plus sadiques, ont la tâche de réveiller les autres après une nuit souvent trop courte…  Nous avons en effet tant d’activités dans la journée que la grasse matinée est totalement exclue !

    Vivre 14 jours ensemble nécessite certes le respect de l’autre et la tolérance, mais aboutit généralement à la découverte de facettes insoupçonnées de personnes que parfois on a côtoyées plusieurs années sur les bancs de l’école…et au niveau des relations humaines l’on vit souvent une expérience très riche.

    Et puis, ce qui nous pousse à continuer, ce sont les réflexions d’anciens (parfois enfants et parents) qui nous disent combien cette expédition a constitué un moment fort de leur vie . Et ce n’est certes pas un hasard si la plupart des organisateurs aujourd’hui ont connu le voyage en tant qu’élèves.

    Le virus passe de génération en génération…

Prochain voyage dans :

[countdown date=”29 mars 2021″]

En direct du voyage

Italie 2020

  C’est avec tristesse que nous avons dû nous résoudre ce jour à annuler le voyage de nos rhétos en Italie. Nous suivons en cela les recommandations du SPF Affaires…
Lire plus